[Cantiquest-Accueil | Mp3 | Cantiques-apprentissage-KAR | Hymnes et Cantiques | Autres cantiques | La Bible]

 

Cantique pour les enfants

 

Table des matières :

Série 01 à 09

Série 10 à 19

Série 20 à 29

Série 30 à 39

Série 40 à 49

Série 50 à 59

Série 60 à 69

Série 70 à 80

Série 80 à 89

Série 90 à 99

 

 

Série 01 à 09

1                        Cantique 1

1.1   Strophe 1

De Dieu la parole

Éclaire le cœur,

Réjouit, console,

Conduit au bonheur.

Dès notre jeune âge

Écoutons sa voix :

C’est le saint message

Du grand Roi des rois.

 

1.2   Strophe 2

Dieu, dit le saint Livre,

Nous donne un Sauveur,

Dont la mort délivre

Le pauvre pécheur.

C’est son Fils lui-même

Qu’il livra pour nous ;

Combien il nous aime !

À lui venons tous.

 

1.3   Strophe 3

Jésus nous appelle :

« Venez », a-t-il dit.

Son amour fidèle

Au ciel nous conduit.

Célébrons sa grâce,

Chantons son amour ;

Marchons sur sa trace

Vers le saint séjour.

 

2                        Cantique 2

2.1   Strophe 1

Dieu nous accorde ces instants

Passés devant sa face ;

Bénis entre beaucoup d’enfants,

Soyons reconnaissants !

Que Dieu rende efficace

Sa parole de grâce,

Puisqu’il daigne encore aujourd’hui

Nous attirer à lui.

 

Refrain :

Oh ! quel parfait bonheur !

Quel bonheur ! quel bonheur !

Oh ! quel parfait bonheur

Nous offre le Seigneur !

Il donne sa parole,

Qui guide et qui console,

Qui nous dit que le bon Sauveur

A sauvé le pécheur.

 

2.2   Strophe 2

Ah ! puissions-nous vraiment saisir

Ce bienheureux message ;

Y mettre tout notre plaisir,

Croire, aimer, obéir.

Le Seigneur encourage

Les enfants de notre âge ;

Il est l’Ami plein de douceur,

Il est humble de cœur.

 

Oh ! quel parfait bonheur ! etc.

 

3                        Cantique 3

3.1   Strophe 1

Sauveur plein de tendresse,

Daigne écouter les chants

Qu’offrent dans leur faiblesse,

Quelques jeunes enfants.

 

3.2   Strophe 2

Tu vas nous faire entendre

Ta parole en ce jour :

Donne-nous de comprendre

Ta grâce et ton amour.

 

3.3   Strophe 3

En toi seul est la vie,

Le pardon et la paix,

Et ta voix nous convie

À goûter ces bienfaits.

 

3.4   Strophe 4

Que notre âme docile

Réponde à ton amour,

Et, sous ton joug facile,

Se range chaque jour.

 

4                        Cantique 4

4.1   Strophe 1

En quittant l’école

Ah ! n’oublions pas

La sainte parole

Pour guider nos pas.

 

4.2   Strophe 2

Seigneur, que ta crainte

Nous suive partout,

Et que ta voix sainte

Nous dirige en tout.

 

4.3   Strophe 3

Vers Jésus, sans cesse

Élevons nos yeux,

Et, dans sa tendresse.

Nous serons heureux.

 

4.4   Strophe 4

Chantons la clémence,

Chantons la grandeur

Et l’amour immense

De notre Sauveur.

 

5                        Cantique 5

5.1   Strophe 1

Ô Seigneur ! bénis la parole

Que nous allons [ou : venons d’] ouïr ;

Ne permets pas qu’elle s’envole

De notre souvenir.

 

5.2   Strophe 2

Fais en nous germer la semence

Que répandra [ou : répandit] ta main ;

Garde nos cœurs de l’influence

Du monde et du malin.

 

5.3   Strophe 3

Et qu’ainsi ton saint Évangile,

Pénétrant notre cœur,

Chaque grain en rapporte mille,

À ta gloire, ô Seigneur !

 

6                        Cantique 6

6.1   Strophe 1

Bon Sauveur, Berger fidèle,

Conduis nos pas chaque jour,

Et, pour la vie éternelle,

Garde-nous dans ton amour.

 

Refrain :

Béni sois-tu, tendre Maître !

Jésus, nous sommes à toi ;

Qu’à toi seul nous voulions être :

Soutiens notre faible foi.

 

6.2   Strophe 2

Toi, qui nous reçois par grâce,

Bien que petits et pécheurs,

Par ta puissante efficace

Près de toi garde nos cœurs.

 

Béni sois-tu, tendre Maître ! etc.

 

6.3   Strophe 3

Bon Sauveur, Berger fidèle,

Pour que nous suivions tes pas,

Remplis notre âme de zèle

Et porte-nous dans tes bras.

 

Béni sois-tu, tendre Maître ! etc.

 

7                        Cantique 7

Jésus frappe à votre porte,

Son grand salut Il apporte.

Que ferez-vous de son appel ?

Que ferez-vous de son appel ?

 

8                        Cantique 8

8.1   Strophe 1

Seigneur, par ta sagesse,

Dirige-moi ;

Forme, par ta tendresse,

Mon cœur pour toi.

Je ne pourrais rien faire

Seul ici-bas ;

Que ta main tutélaire

Guide mes pas.

 

8.2   Strophe 2

Protège dans ta grâce

Mon faible cœur ;

Qu’il suive en paix ta trace

Ô mon Sauveur !

En pleurs ou dans la joie

Que ton amour

Illumine ma voie

Jour après jour.

 

9                        Cantique 9

Pour moi l’aurore

D’un nouveau jour

Se lève encore

Dans ce séjour.

Sur ton enfant,

Ô Dieu clément !

Dès le matin

Pose ta main ;

Verse en mon âme

Ta douce paix ;

Mon cœur réclame

Tous tes bienfaits.

 

 

Série 10 à 19

 

10                  Cantique 10

Oh ! fais que je t’aime,

Seigneur, toujours plus,

Car le bien suprême,

C’est l’amour de Jésus.

 

11                  Cantique 11

J’ai deux petits yeux pour lever au ciel

Et deux lèvres pour louer l’Éternel,

J’ai deux oreilles pour écouter Dieu,

Deux petits pieds pour le suivre en tout lieu,

Deux petites mains pour plaire au Seigneur,

Et pour bien l’aimer, j’ai mon petit cœur !

 

12                  Cantique 12

12.1                      Strophe 1

Maître débonnaire

Qui portas mes maux,

Je suis ton salaire

Pour tous tes travaux.

J’étais misérable,

Mais je suis à toi :

Ta grâce ineffable

A tout fait pour moi.

 

12.2                      Strophe 2

Garde en ta clémence

Mon âme à jamais,

Dans la jouissance

De ta douce paix :

Soutiens ma faiblesse,

Guéris ma langueur,

Et tiens-moi sans cesse

Bien près de ton cœur.

 

13                  Cantique 13

13.1                      Strophe 1

Seigneur Jésus, en toi j’espère,

Toi le Dieu fort et tout-puissant !

Tu peux exaucer la prière

Que te présente  — un jeune enfant. (bis)

 

13.2                      Strophe 2

Seigneur, tu connais ma faiblesse ;

Autour de moi tout est danger ;

Garde-moi donc dans ta tendresse,

Près de ton cœur, — ô bon Berger ! (bis)

 

13.3                      Strophe 3

Que ton bâton, que ta houlette,

Soient toujours mes fermes soutiens ;

Je ne craindrai pas la disette :

Ô mon Sauveur, — je t’appartiens. (bis)

 

13.4                      Strophe 4

Auprès de la source d’eau vive,

Conduis mes pas, ô bon Pasteur !

Pour toi seul que mon âme vive,

Que t’aimer soit — tout mon bonheur. (bis)

 

14                  Cantique 14

14.1                      Strophe 1

Seigneur ! sanctifie

Nos jours, nos moments ;

Fais que notre vie

T’honore en tout temps.

Que de ta présence

Au milieu de nous,

L’heureuse influence

Nous pénètre tous.

 

14.2                      Strophe 2

Puissions-nous sans cesse

Marcher par la foi,

Et dans la détresse

Regarder à toi !

Heureux qui repose

Sur ton bras puissant !

On a toute chose

En te possédant.

 

15                  Cantique 15

15.1                      Strophe 1

Connais-tu le bon Berger,

Le Seigneur Jésus qui t’aime ?

Son cœur ne saurait changer :

Crois à son amour suprême.

 

15.2                      Strophe 2

C’est lui, le Sauveur divin,

Dont la mort sur le Calvaire

T’acquit un bonheur sans fin

Dans la maison de son Père.

 

15.3                      Strophe 3

Viens à lui, viens sans tarder :

Sa grâce aujourd’hui t’attire.

Te sauver et te garder

Est ce que Jésus désire.

 

16                  Cantique 16

16.1                      Strophe 1

Nul enfant n’est trop petit

Pour la route étroite ;

Jésus même l’y conduit,

Et marche à sa droite ;

{Même le plus jeune cœur

Peut être un temple au Seigneur.} (bis)

 

16.2                      Strophe 2

Ce sont aussi les petits

Que Jésus convie,

Et dont les noms sont écrits

Au livre de vie.

{Dans les parvis éternels,

Dieu reçoit ceux qui sont tels.} (bis)

 

16.3                      Strophe 3

Et, dans les concerts des cieux,

Leurs voix enfantines

Uniront leurs sons joyeux

Aux hymnes divines.

{Petits et grands, d’un seul cœur,

Loueront alors le Seigneur.} (bis)

 

17                  Cantique 17

17.1                      Strophe 1

Venez au Prince de la vie,

Accourez tous à Jésus-Christ !

Lui-même aujourd’hui vous convie

Par sa parole et son Esprit.

 

Refrain :

Qui se confie en sa bonté

De lui n’est jamais rejeté. (bis)

 

17.2                      Strophe 2

Jésus-Christ, par son sacrifice,

Sur la croix autrefois offert,

Est devenu votre justice :

Par lui le ciel vous est ouvert.

 

Qui se confie en sa bonté etc.

 

17.3                      Strophe 3

Venez donc avec confiance

Recevoir la vie et la paix ;

Sauvés par lui, par sa puissance,

Vous serez heureux à jamais.

 

Qui se confie en sa bonté etc.

 

18                  Cantique 18

18.1                      Strophe 1

Petit enfant, Jésus t’appelle ;

Son cœur te veut dès maintenant :

Accours à ce Sauveur fidèle,

Petit enfant, petit enfant.

 

18.2                      Strophe 2

Petit enfant, Jésus-Christ t’aime :

Il a versé pour toi son sang ;

Il veut t’avoir dans son ciel même,

Petit enfant (bis).

 

18.3                      Strophe 3

Petit enfant, ta frêle vie

Peut n’avoir plus qu’un court moment ;

Qu’à Jésus ton cœur se confie,

Petit enfant (bis).

 

18.4                      Strophe 4

Petit enfant, près de son Père,

Son tendre amour te conduisant,

Tout sera paix, joie et lumière,

Petit enfant (bis).

 

19                  Cantique 19

19.1                      Strophe 1

Enfants, il est une fête,

Que, dans son immense amour,

Le Seigneur Jésus apprête

Au ciel, son heureux séjour.

 

19.2                      Strophe 2

Il ne veut pas que personne

Soit exclu du grand festin ;

À celui qui vient, il donne

Libre accès, bonheur sans fin.

 

19.3                      Strophe 3

À cette divine grâce

Répondons d’un cœur joyeux,

Et venons prendre la place

Que Jésus nous offre aux cieux.

 

 

Série 20 à 29

 

20                  Cantique 20

20.1                      Strophe 1

Aux enfants de votre âge

Comme aux anciens bergers,

S’adresse le message

Des divins messagers.

 

20.2                      Strophe 2

Un Sauveur qui vous aime,

Et veut vous rendre heureux,

Le Fils de Dieu lui-même,

Est descendu des cieux.

 

20.3                      Strophe 3

Il veut, lui dont les anges

Proclament la grandeur,

Accepter les louanges

D’un pauvre enfant pécheur.

 

20.4                      Strophe 4

Lui-même vous convie

Avec tant de douceur :

Il vous donna sa vie,

Donnez-lui votre cœur.

 

20.5                      Strophe 5

À son appel si tendre

Quel cœur peut se fermer ?

Ah ! puissiez-vous l’entendre,

Croire en Christ et l’aimer.

 

21                  Cantique 21

Le Seigneur Jésus invite

Les plus petits venir,

Accourez, accourez vite

Dans ses bras : il veut bénir.

Accourez, accourez dans ses bras : il veut bénir.

 

21.1                      Strophe 1

Il donna pour vous sa vie ;

Sur la croix, il a souffert.

Pour vous, ô grâce infinie !

Pour vous, le ciel est ouvert.

Oui, pour vous (bis), pour vous, le ciel est ouvert.

 

21.2                      Strophe 2

Là, Jésus est sur son trône

Ceint de gloire et de beauté,

Vous gardant une couronne,

Une place à son côté.

Une place (bis), une place à son côté.

 

21.3                      Strophe 3

À ce Sauveur si fidèle,

Oh ! venez dès aujourd’hui.

Écoutez : Il vous appelle ;

Le bonheur est près de lui.

Accourez (bis) : le bonheur est près de lui.

 

22                  Cantique 22

22.1                      Strophe 1

Enfant, le connais-tu, le bien-aimé du Père,

Venu dans ces bas lieux, rempli de charité ;

Qui laissa son séjour de gloire et de lumière,

Et s’abaissa vers nous dans sa tendre bonté ?

 

22.2                      Strophe 2

Enfant, le connais-tu, celui qui, plein de grâce,

Parcourut son sentier essuyant tous les pleurs ;

Accueillant les petits, laissant partout la trace

D’un amour qui sauvait les plus vils des pécheurs ?

 

22.3                      Strophe 3

Enfant, le connais-tu, celui dont la couronne

Fut d’épines ceignant son divin front meurtri ;

À qui le monde impie a donné pour seul trône

La croix où s’exhala vers Dieu son dernier cri ?

 

22.4                      Strophe 4

Ah ! connais-tu Jésus et sa grâce suprême ?

C’est pour toi qu’il vécut ici-bas en souffrant ;

C’est pour toi qu’il est mort, ce Fils de Dieu qui t’aime ;

C’est pour te rendre heureux : le crois-tu, mon enfant ?

 

23                  Cantique 23

23.1                      Strophe 1

Venez au Sauveur qui vous aime,

Venez, il a brisé vos fers ;

Il veut vous recevoir lui-même ;

Ses bras vous sont ouverts.

 

Refrain :

Oh ! quel beau jour,

Sauveur fidèle,

Quand, nous appuyant sur ton bras,

Dans la demeure paternelle

Nous porterons nos pas !

 

23.2                      Strophe 2

Venez pécheurs, il vous appelle ;

Le bonheur est dans son amour.

Tournez vers lui ce cœur rebelle ;

Il sauve sans retour.

 

Oh ! quel beau jour, etc.

 

23.3                      Strophe 3

Le temps s’enfuit, l’heure s’écoule :

Qui sait si nous vivrons demain ?

Jésus est ici dans la foule ;

Jésus vous tend la main !

 

Oh ! quel beau jour, etc.

 

24                  Cantique 24

24.1                      Strophe 1

Ô vous qui n’avez pas la paix !

Venez, Jésus la donne.

Pure, profonde et pour jamais,

Venez, Jésus pardonne.

Quand Jésus remplit un cœur,

Il déborde de bonheur,

Et l’effroi ne l’atteint plus :

Gloire, gloire à Jésus !

 

24.2                      Strophe 2

Vous qui tombez à chaque pas,

Venez : Jésus délivre ;

Qui se repose sur son bras

Peut à toujours le suivre.

Quand Jésus remplit un cœur,

Il déborde de bonheur,

Car il ne chancelle plus :

Gloire, gloire à Jésus !

 

24.3                      Strophe 3

Vous qui craignez le lendemain,

Venez : Jésus rassure ;

Pas à pas, la main dans sa main,

La route devient sûre.

Quand Jésus remplit un cœur,

Il déborde de bonheur,

Et l’effroi ne l’atteint plus :

Gloire, gloire à Jésus !

 

24.4                      Strophe 4

Vous tous qui souffrez isolés,

Venez, Jésus vous aime ;

Pour le troupeau des désolés

Il s’est donné lui-même.

Quand Jésus remplit un cœur,

Il déborde de bonheur ;

Seul, oh non ! il ne l’est plus :

Gloire, gloire à Jésus !

 

24.5                      Strophe 5

Vous qui tremblez sous la terreur

Que la mort vous inspire,

Venez, Jésus le Rédempteur

A détruit son empire.

Avec lui nous revivrons,

Avec lui nous règnerons ;

Et la mort ne sera plus :

Gloire, gloire à Jésus !

 

25                  Cantique 25

25.1                      Strophe 1

Être un agneau

Du cher troupeau

De ce Berger fidèle,

Quelle douceur !

À ce bonheur

Lui-même vous appelle.

 

25.2                      Strophe 2

Pour être heureux,

Toujours joyeux,

En traversant la terre,

Venez à lui,

Dès aujourd’hui

Pour le suivre et lui plaire.

 

25.3                      Strophe 3

Il veut bénir

Dans l’avenir

Et vous donner sa gloire.

Entre ses bras

N’irions-nous pas

L’écouter et le croire ?

 

25.4                      Strophe 4

Ô cher Sauveur,

Pour le pécheur

Tu t’es offert toi-même ;

Quand je te vois

Souffrant la croix

Dis : Combien il nous aime !

 

26                  Cantique 26

Tous es matins, tous les soirs,

Pensons à Jésus !

Dans nos jeux et nos devoirs,

Pensons à Jésus !

À l’école, à la maison,

Rappelons-nous ce beau Nom !

Et soyons de jour en jour,

Tous heureux dans son amour,

Dans son amour.

 

27                  Cantique 27

27.1                      Strophe 1

Viens à Jésus, il t’appelle,

Il t’appelle aujourd’hui !

Trop longtemps tu fus rebelle :

Aujourd’hui, viens à lui !

 

27.2                      Strophe 2

Jésus t’aime, Jésus t’aime,

Jésus t’aime aujourd’hui !

Avec ta misère extrême,

Aujourd’hui, viens à lui !

 

27.3                      Strophe 3

Il pardonne, il pardonne,

Il pardonne aujourd’hui !

Reçois le salut qu’il donne :

Aujourd’hui, viens à lui !

 

27.4                      Strophe 4

Il efface, il efface

Tes péchés aujourd’hui !

Ce jour est un jour de grâce :

Aujourd’hui, viens à lui !

 

28                  Cantique 28

28.1                      Strophe 1

C’est encor temps ! l’Agneau de Dieu t’appelle

Aujourd’hui viens à la vie éternelle.

C’est Jésus ! réponds-lui :

Oh ! viens, entre aujourd’hui !

 

28.2                      Strophe 2

Pour le festin la salle est déjà prête ;

Les conviés se rendent à la fête.

Viens aussi, réponds-lui :

Oh ! viens, entre aujourd’hui !

 

28.3                      Strophe 3

Il se remplit, le palais de la grâce ;

Hâte-toi donc, il y reste encor place.

Viens à Christ, réponds-lui :

Oh ! viens, entre aujourd’hui !

 

28.4                      Strophe 4

C’est encor temps, car la porte est ouverte ;

Par le Sauveur l’entrée en est offerte.

Viens aussi, réponds-lui :

Oh ! viens, entre aujourd’hui !

 

28.5                      Strophe 5

Entre sans peur, c’est Jésus qui t’invite,

À son amour il n’est point de limite.

Viens à lui, réponds-lui :

Oh ! viens, entre aujourd’hui !

 

29                  Cantique 29

29.1                      Strophe 1

Le Seigneur nous appelle ;

Allons à lui !

Il est bon et fidèle,

Un sûr appui.

Le salut qu’il accorde,

Nul ne peut le ravir :

Plein de miséricorde

Il veut bénir.

 

29.2                      Strophe 2

Son amour est extrême :

Ce bon Sauveur

S’est dévoué lui-même

Pour le pécheur.

Oui, sur le bois infâme

Il a voulu mourir ;

Espère en lui, mon âme ;

Il veut bénir.

 

 

Série 30 à 39

 

30                  Cantique 30

30.1                      Strophe 1

Enfants, célébrons du Sauveur

L’amour, la grâce et la grandeur ;

Rendons-lui de tout notre cœur

Hommage, gloire, honneur !

 

30.2                      Strophe 2

De Jésus proclamons l’amour :

Au ciel, son bienheureux séjour,

Il veut nous introduire un jour :

Attendons son retour !

 

30.3                      Strophe 3

Gloire à ton immense bonté !

Jésus, ton heureux racheté

Célébrera ta charité

Durant l’éternité.

 

31                  Cantique 31

31.1                      Strophe 1

Louons de tout notre cœur

Le Seigneur ;

Qu’envers lui le faible enfant

Soit reconnaissant.

Dans sa grandeur adorable

Ce Sauveur si charitable,

Prends soin de tous les petits,

Comme Il l’a promis.

 

31.2                      Strophe 2

De Jésus j’entends la voix —

Et je crois — :

« Laissez venir les enfants —

Simples, confiants.

Le règne de Dieu rassemble

Ceux dont le cœur leur ressemble ».

Oh ! bonheur ! sachons-le tous :

Jésus pense à nous.

 

31.3                      Strophe 3

Célébrons tous son amour

En ce jour ;

Que notre constant désir

Soit de le servir !

Ensemble suivons la trace

Du Sauveur qui, dans sa grâce,

Pour nous tous prêts à périr,

A voulu mourir.

 

31.4                      Strophe 4

Combien son amour pour nous

Nous est doux !

Faisons de ses soins touchants

L’objet de nos chants.

Pour nos fautes qu’il pardonne,

Pour cette paix qu’il nous donne,

Jusque dans l’éternité

Louons sa bonté.

 

32                  Cantique 32

32.1                      Strophe 1

Suivez, suivez l’Agneau jusqu’au soir de la vie ;

Suivez, suivez-le tous, enfants, dès le berceau.

Au bonheur des élus sa grâce vous convie :

Suivez, suivez toujours, Suivez toujours l’Agneau.

 

32.2                      Strophe 2

Suivez-le sans frayeur : au jour de la tristesse,

Apportez à Jésus votre pesant fardeau.

Suivez-le dans la paix au jour de l’allégresse :

Suivez, suivez toujours, suivez toujours l’Agneau.

 

32.3                      Strophe 3

Oui, suivez-le partout. Le berger qui vous mène

Ne saurait égarer son cher et faible agneau.

Le saint joug du Seigneur est la plus douce chaîne :

Suivez, suivez toujours, suivez partout l’Agneau.

 

32.4                      Strophe 4

Suivez-le sans broncher ; le chemin solitaire

Aboutira bientôt au céleste repos.

Jésus conduit au ciel qui le suit sur la terre :

Suivez, suivez toujours, suivez toujours l’Agneau.

 

33                  Cantique 33

33.1                      Strophe 1

Une bonne nouvelle

Descend des cieux.

Pécheur, Jésus t’appelle :

Lève les yeux.

Chargé de te misère,

De tes péchés confus,

Avec un cœur sincère,

Viens à Jésus.

 

33.2                      Strophe 2

Ce bon Sauveur lui-même

Te racheta ;

Il montra comme il t’aime

À Golgotha.

Au sang qui purifie

Les cœurs souillés, perdus,

Que ton cœur se confie :

Viens à Jésus.

 

33.3                      Strophe 3

De sa miséricorde

Jésus fait don ;

À qui croit, il accorde

Un plein pardon.

Hâte-toi, le temps passe,

Passe et ne revient plus ;

Aujourd’hui, jour de grâce,

Viens à Jésus.

 

33.4                      Strophe 4

Viens, que rien ne t’arrête,

Viens à l’instant ;

Ta délivrance est prête,

Jésus t’attend.

En lui, si tu veux croire,

Tes péchés ne sont plus,

Et tu peux chanter : Gloire,

Gloire Jésus !

 

34                  Cantique 34

34.1                      Strophe 1

Écoutez tous une bonne nouvelle :

C’est pour sauver que Jésus-Christ est mort !

Qui croit au Fils a la vie éternelle :

Notre salut est un don du Dieu Fort. (bis)

 

34.2                      Strophe 2

Ah ! recevez cette douce parole

Que l’Esprit Saint adresse à votre cœur.

C’est Jésus seul qui guérit et console :

Accourez tous vers ce divin Sauveur ! (bis)

 

35                  Cantique 35

35.1                      Strophe 1

Gloire à Dieu ! force, puissance,

Hommage, éternel honneur,

Amour et reconnaissance,

À Jésus-Christ le Sauveur !

 

35.2                      Strophe 2

Sauveur couronné d’épine,

Ton sang coula sur la croix

Et la colère divine

T’accabla de tout son poids !

 

35.3                      Strophe 3

Pour toi, Jésus, la souffrance,

Les pleurs, la mort, l’abandon !

Et pour nous la délivrance,

Le salut et le pardon !

 

35.4                      Strophe 4

Gloire à Dieu ! force, puissance,

Hommage, éternel honneur,

Amour et reconnaissance,

À Jésus-Christ le Sauveur !

 

36                  Cantique 36

36.1                      Strophe 1

À Jésus-Christ chantons un saint cantique

Pour exalter son amour magnifique :

Chantons du cœur

Le Dieu Sauveur.

 

36.2                      Strophe 2

Jésus jadis bénissait le jeune âge,

Toujours le même, il reçoit notre hommage :

Chantons du cœur

Ce bon Sauveur.

 

36.3                      Strophe 3

Bientôt au ciel où l’adorent les anges,

Tous réunis nous dirons les louanges

Du Dieu Sauveur :

Oh ! quel bonheur !

 

37                  Cantique 37

37.1                      Strophe 1

Chantons, chantons sans cesse

La bonté du Seigneur ;

Qu’une sainte allégresse

Remplisse notre cœur.

Un salut éternel

Est descendu du ciel :

Nous avons un Sauveur. (bis)

 

37.2                      Strophe 2

Ô bonheur ineffable,

Immense charité !

Dieu pardonne au coupable

Contre lui révolté.

Pour porter nos forfaits,

Pour sceller notre paix,

Jésus s’est présenté. (bis)

 

37.3                      Strophe 3

Au trône de la grâce,

Si nous levons les yeux,

Nous rencontrons la face

D’un Sauveur glorieux.

Pour nous, jusqu’à la fin,

Intercesseur divin,

Il est victorieux. (bis)

 

37.4                      Strophe 4

Bientôt, vêtu de gloire,

Du ciel il descendra ;

Consommant sa victoire,

Il nous délivrera.

Son heureux racheté,

Par lui ressuscité,

Tel qu’il est le verra. (bis)

 

38                  Cantique 38

38.1                      Strophe 1

Oh ! que ton nom, Sauveur fidèle,

À notre âme soit précieux !

Que constamment il nous rappelle

Que pour nous tu quittas les cieux.

 

38.2                      Strophe 2

À ta naissance les saints anges,

Venus du séjour éternel,

Font entendre un chant de louanges :

« Paix sur la terre et gloire au ciel ! »

 

38.3                      Strophe 3

Petit enfant, dans une étable,

Tu t’abaissas jusques à nous,

Dévoilant au cœur misérable

Ce que la grâce a de plus doux ».

 

38.4                      Strophe 4

C’était le cœur de Dieu lui-même

S’ouvrant à nos regards ravis,

Et disant : « Voyez, je vous aime ;

Car pour vous j’ai donné mon Fils ! »

 

38.5                      Strophe 5

Et tu parcourus sur la terre

Ta route, à tous faisant du bien,

Humble, patient, débonnaire,

Aux cœurs brisés ouvrant le tien.

 

38.6                      Strophe 6

Puis, sur la croix, dans la souffrance,

Comme un agneau tu t’es offert,

Pour qu’au croyant, plein d’assurance,

Le chemin vers Dieu fût ouvert.

 

38.7                      Strophe 7

Oh ! que ton nom, Sauveur fidèle !

Nous soit toujours plus précieux :

Que constamment il nous rappelle

Que tu vins nous ouvrir les cieux !

 

39                  Cantique 39

39.1                      Strophe 1

Louons Jésus par qui Dieu nous pardonne ;

Dans son amour il vint mourir pour nous ;

À tous les siens il promet la couronne,

Et pour leur cœur son joug est le plus doux.

Jésus, Jésus, garde en ton amour,

Jésus, Jésus, nos cœurs chaque jour.

 

39.2                      Strophe 2

Il veut au ciel, dans sa grâce suprême,

Autour de lui, bientôt nous réunir ;

C’est pour toujours que le Seigneur nous aime :

Puissions-nous tous à jamais le bénir !

Jésus, Jésus, garde en ton amour,

Jésus, Jésus, nos cœurs chaque jour.

 

 

Série 40 à 49

 

40                  Cantique 40

40.1                      Strophe 1

Nous t’adorons, Seigneur de gloire,

Exalté plus haut que les cieux !

Nous célébrons, Dieu de victoire !

Ton nom à jamais glorieux !

À toi notre hommage,

À toi d’âge en âge,

La louange dans les hauts lieux !

 

40.2                      Strophe 2

Ô Roi des rois, ceint de puissance,

Qui vas paraître en ta beauté,

Tu fus ici, dans la souffrance,

Haï de tous et rejeté !

À toi notre hommage,

À toi, sans partage,

Louange dans l’éternité.

 

40.3                      Strophe 3

Ô Jésus, Prince de la vie !

Cloué sur un infâme bois,

Abandonné, dans l’agonie,

Tu souffris la mort de la croix !

Reçois notre hommage ;

Qu’à toi, d’âge en âge,

S’élèvent nos cœurs et nos voix.

 

40.4                      Strophe 4

Dans ta gloire et celle du Père,

Tu vas venir plein de splendeur,

Et, dans le ciel et sur la terre,

Tu règneras Christ et Seigneur !

Mais déjà notre âme,

Jésus, te proclame

Fils de Dieu, puissant Rédempteur !

 

41                  Cantique 41

41.1                      Strophe 1

Servons tous dès notre enfance

Notre adorable Sauveur ;

Il veut, dans sa grâce immense,

Nous donner le vrai bonheur.

Jésus est le meilleur Maître,

Son cœur aime les enfants ;

C’est à lui qu’on ne peut être

Ni trop tôt, ni trop longtemps.

 

41.2                      Strophe 2

Jésus bénit et protège

Ceux qui marchent par la foi ;

Il les garde de tout piège,

Dans leurs cœurs il met sa loi.

Heureux qui peut le connaître,

L’aimer et dire en tout temps :

C’est à lui qu’on ne peut être

Ni trop tôt, ni trop longtemps.

 

41.3                      Strophe 3

S’il veut bénir la jeunesse,

Il guide encor l’age mûr ;

Dans la paix, dans la détresse,

Il est l’abri le plus sûr.

À lui venons nous soumettre,

Et disons, toujours contents :

Qu’à Jésus on ne peut être

Ni trop tôt, ni trop longtemps.

 

42                  Cantique 42

42.1                      Strophe 1

Qui donc soutiendra ma faiblesse

Dans le danger ?

Qui donc pourra dans ma jeunesse

Me diriger ?

Qui me donnera dans la vie

Paix et bonheur ?

C’est l’Ami divin que je prie,

C’est le Sauveur.

 

42.2                      Strophe 2

Et bien que je ne sois encore

Qu’un jeune enfant,

Le Sauveur, quand ma voix l’implore,

Toujours m’entend.

Il sait si je verse des larmes

Ou suis joyeux,

Et peut dissiper mes alarmes

En tous les lieux.

 

42.3                      Strophe 3

Jésus qui m’aimes, qui m’appelles,

Ô mon Sauveur !

Viens par tes promesses fidèles

Former mon cœur.

Donne-moi ta douce assistance,

Guide mes pas ;

On repose avec assurance

Entre tes bras.

 

43                  Cantique 43

43.1                      Strophe 1

Heureux celui qui n’aspire

Qu’à suivre en paix le Seigneur !

Jésus l’attire

Avec douceur,

Et tout conspire

À son bonheur. (bis)

 

43.2                      Strophe 2

Le bon Berger qui l’appelle,

De tout péché l’affranchit.

Toujours fidèle,

Il l’affermit ;

D’un nouveau zèle,

Il l’enrichit. (bis)

 

43.3                      Strophe 3

Ton bras, Seigneur ! le protège :

Il trouve en toi son appui.

Satan l’assiège,

Mais devant lui

Tombe tout piège,

Ta face a lui. (bis)

 

44                  Cantique 44

Le bonheur, la paix que Jésus donne,

Joie immense ! inondent tout mon cœur.

Mes péchés, je sais qu’Il les pardonne

Et je me réjouis en mon Sauveur

 

45                  Cantique 45

45.1                      Strophe 1

Quel autre ai-je aux cieux ;

Quel autre en ces lieux,

Que toi, mon Sauveur !

Mon Berger, mon guide, l’ami de mon cœur ?

 

45.2                      Strophe 2

En toi, Dieu Sauveur !

J’ai la paix du cœur :

Tu fis tout pour moi :

Et sur ta justice se fonde ma foi.

 

45.3                      Strophe 3

Je vis donc en paix,

Parce que je sais

Que, même en la mort,

Christ est ma retraite, mon appui, mon fort.

 

46                  Cantique 46

46.1                      Strophe 1

T’aimer, Jésus, te connaître,

Se reposer sur ton sein :

T’avoir pour ami, pour maître,

Et pour breuvage et pour pain ;

Savourer en paix ta grâce ;

De ta mort, puissant Sauveur !

Goûter la sainte efficace,

Quelle ineffable douceur !

 

46.2                      Strophe 2

Ô bonheur inexprimable

De t’avoir pour son Berger !

Toujours tendre et secourable,

Ton cœur ne saurait changer.

Dans ta charité suprême,

Tu descendis ici-bas

Chercher tes brebis toi-même

Et les prendre dans tes bras.

 

46.3                      Strophe 3

Tu nous combles de tes grâces,

Tu nous connais nom par nom ;

Tu nous conduis sur tes traces

Vers la céleste maison.

Tu veux de notre faiblesse,

De tous nos maux t’enquérir ;

Quel amour ! Tu veux sans cesse

Nous pardonner, nous guérir.

 

47                  Cantique 47

47.1                      Strophe 1

Mon cœur joyeux, plein d’espérance,

S’élève à toi, mon Rédempteur !

Je connais ton amour immense,

Qui sauve à jamais le pécheur ;

En toi seul est ma confiance,

En toi seul est tout mon bonheur.

 

47.2                      Strophe 2

C’est vers ton ciel que, dans ma course,

Je vois aboutir tous mes pas.

De ton Esprit la vive source

Me rafraîchit quand je suis las ;

Et, dans le danger, ma ressource

Est dans la force de ton bras.

 

47.3                      Strophe 3

 

Le jour, je suis sous ta lumière ;

La nuit, je repose en ton sein.

Au matin, ton regard m’éclaire

Et me guide dans mon chemin ;

Et chaque soir, ô tendre Père,

Tu prépares mon lendemain.

 

47.4                      Strophe 4

Je vois ainsi venir le terme

De mon voyage en ces bas lieux,

Et j’ai l’attente vive et ferme

Du saint héritage des cieux :

Sur moi si la tombe se ferme,

J’en sortirai tout glorieux.

 

48                  Cantique 48

48.1                      Strophe 1

Oui, le souverain bien-être,

Le vrai bonheur ici-bas,

C’est d’avoir Jésus pour maître,

De le suivre pas à pas.

 

48.2                      Strophe 2

De l’amour dont il nous aime,

Rien ne peut rompre le cours ;

Il nous acquit pour lui-même,

Il est à nous pour toujours.

 

48.3                      Strophe 3

Jamais son amour fidèle

À nos vœux ne manquera :

C’est une source éternelle

Qui jamais ne tarira.

 

48.4                      Strophe 4

S’il veut que notre cœur l’aime

Sans partage, ni détour,

C’est qu’il est d’abord, lui-même,

Immuable en son amour.

 

49                  Cantique 49

49.1                      Strophe 1

Jésus m’aime,

Moi petit ;

Oui, lui-même

Me l’apprit.

Ma faiblesse

Trouve en lui

Paix, sagesse,

Tendre appui.

 

49.2                      Strophe 2

Jésus m’aime :

Qu’il est bon !

Le ciel même,

Le pardon,

(Grâce immense !)

Sont acquis

À l’enfance,

Aux petits !

 

49.3                      Strophe 3

Si je l’aime,

Quel bonheur !

Il veut même

Dans mon cœur

Faire luire

Son Esprit ;

Me conduire,

Moi petit.

 

49.4                      Strophe 4

Jésus m’aime ;

Il m’entend ;

Là haut même

Il m’attend,

Quelle grâce !

Oui, je vais

Voir sa face

Pour jamais.

 

 

Série 50 à 59

 

50                  Cantique 50

50.1                      Strophe 1

Jésus, mon Fort et mon Rocher,

Mon grand Libérateur !

Quel ennemi peut m’approcher

Sous ton bras protecteur ?

 

50.2                      Strophe 2

Ta grâce, ô Dieu ! m’a pardonné,

Et ton ciel est à moi.

De ta puissance environné,

Je puis tout par la foi.

 

50.3                      Strophe 3

La délivrance est dans ton bras,

Et l’amour dans ton cœur.

Quel bonheur ! Toujours tu seras

Ma gloire et mon Sauveur !

 

51                  Cantique 51

51.1                      Strophe 1

Oh ! quelle paix parfaite

Dans tes bras, ô Jésus !

Mon âme satisfaite,

Là ne s’alarme plus.

 

51.2                      Strophe 2

Ton amour me console ;

C’est toi qui me défends ;

De ta douce parole

J’écoute les accents.

 

51.3                      Strophe 3

L’ennemi ne peut nuire

À qui reste en ton sein ;

Tout son effort expire

Sous ton pouvoir divin.

 

51.4                      Strophe 4

Oui, mon cœur est sans crainte,

Je suis en sûreté ;

De ton amour l’étreinte

Me tient bien abrité.

 

52                  Cantique 52

52.1                      Strophe 1

Avançons-nous joyeux, toujours joyeux,

Vers le séjour de tous les bienheureux,

Vers la demeure où Jésus pour nous prie,

Marchons, marchons, c’est là notre patrie ;

Avançons-nous joyeux, toujours joyeux,

Vers le séjour de tous les bienheureux.

 

52.2                      Strophe 2

Des chants d’amour retentiront aux cieux :

Quels doux concerts, — hymnes des bienheureux !

Nous prendrons part à la sainte harmonie

Quand nous aurons atteint notre patrie.

Avançons-nous, joyeux, toujours joyeux,

Vers le séjour de tous les bienheureux.

 

52.3                      Strophe 3

Oui, des hauts cieux, nous t’attendons, Seigneur,

Car c’est à toi qu’appartient notre cœur.

«Viens, ô Jésus !» c’est le cri de l’Église ;

«Recueille-nous dans la gloire promise.»

Là nous serons joyeux, toujours joyeux :

C’est le séjour de tous les bienheureux.

 

52.4                      Strophe 4

Heureux bientôt, dans un monde nouveau,

Nous chanterons les gloires de l’Agneau ;

Là plus de deuil, plus de cris, plus d’alarmes,

Plus de péché, de douleur, ni de larmes ;

Avec Jésus, joyeux, toujours joyeux,

Dans son amour nous serons bienheureux !

 

53                  Cantique 53

J’aime écouter le beau récit,

Quand les petits enfants,

Afin que Jésus les bénît,

S’approchaient confiants ;

Posant sa main pour les bénir,

Jésus dit : Laissez-les venir !

Et cette voix

S’adresse encore à moi petit ;

S’adresse à moi,

À moi petit.

 

Je suis heureux, car je le crois,

Jésus m’aime aujourd’hui,

Et les enfants comme autrefois,

Peuvent aller à Lui.

Il promet le royaume à ceux

Qui sont, dit-il, petits comme eux.

Oui, c’est pour moi,

Ce qu’ici-bas Jésus a dit.

Oui, c’est pour moi,

Pour moi, petit.

 

54                  Cantique 54

Tout entier pour Jésus Christ, je voudrais être,

Et n’avoir plus jamais honte d’un tel Maître ;

Confesser son Nom et souffrir, s’il le faut,

Ah ! je le pourrai par la force d’En-haut.

 

55                  Cantique 55

55.1                      Strophe 1

C’est Dieu qui nous aime,

Réjouissons-nous !

Son amour suprême

Nous embrasse tous.

 

55.2                      Strophe 2

Ô Dieu tutélaire !

Qui vois nos besoins,

Tu te montres Père,

Dans tes tendres soins.

 

55.3                      Strophe 3

Pendant le voyage

Ton cœur suit nos pas

Et nous encourage,

Quand nous sommes las.

 

55.4                      Strophe 4

Ton Esprit de grâce

Soutient notre cœur.

Nous fait voir ta face,

Ô notre Sauveur !

 

55.5                      Strophe 5

Ô Dieu d’espérance,

Dieu de charité !

Notre confiance

Est dans ta bonté.

 

56                  Cantique 56

56.1                      Strophe 1

Jésus est notre ami suprême.

Oh ! quel amour !

Mieux qu’un tendre frère il nous aime.

Oh ! quel amour !

Ici, famille, amis, tout passe ;

Le bonheur paraît et s’efface ;

Son cœur seul jamais ne se lasse.

Oh ! quel amour !

 

56.2                      Strophe 2

Il est notre vie éternelle.

Oh ! quel amour !

Célébrons son œuvre immortelle.

Oh ! quel amour !

Par son sang notre âme est lavée :

Au désert il l’avait trouvée,

Et dans sa grâce il l’a sauvée.

Oh ! quel amour !

 

56.3                      Strophe 3

Il s’est offert en sacrifice.

Oh ! quel amour !

Nous bénir est tout son délice.

Oh ! quel amour !

Qu’à sa voix notre âme attentive,

Toujours en paix, jamais craintive,

Près de son cœur doucement vive.

Oh ! quel amour !

 

57                  Cantique 57

57.1                      Strophe 1

Tel que je suis, sans rien à moi,

Sinon ton sang versé pour moi

Et ta voix qui m’appelle à toi,

Agneau de Dieu, je viens, je viens !

 

57.2                      Strophe 2

Tel que je suis, bien vacillant,

En proie au doute à chaque instant,

Lutte au-dehors, crainte au-dedans,

Agneau de Dieu, — je viens ! (bis)

 

57.3                      Strophe 3

Tel que je suis... Ton grand amour

A tout expié sans retour.

Je puis être à toi dès ce jour,

Agneau de Dieu, — je viens ! (bis)

 

58                  Cantique 58

58.1                      Strophe 1

Vers le ciel ! Vers le ciel !

Écoutons ce saint appel,

Et que notre cœur s’élance

Dans la joyeuse espérance

De te voir, Emmanuel.

 

58.2                      Strophe 2

Quel espoir, (bis)

Que celui, Christ, de te voir !

Oh ! que n’avons-nous des ailes…

Aux demeures éternelles,

Nous volerions dès ce soir !

 

58.3                      Strophe 3

Quel bonheur (bis)

Ineffable pour le cœur,

D’entrer dans la cité sainte !

Affranchis de toute crainte,

Tu nous y conduis, Seigneur.

 

59                  Cantique 59

59.1                      Strophe 1

J’entends, j’entends ! quel bonheur !

La voix, la voix du Sauveur.

Jésus vient m’offrir sa grâce

Qui délivre le pécheur ;

Il veut occuper la place

Dans ma vie et dans mon cœur.

 

59.2                      Strophe 2

Jésus, Jésus ! bon Sauveur !

Pour toi, pour toi, prends mon cœur.

Viens y faire ta demeure,

Ta demeure pour jamais ;

Et, jusqu’à ma dernière heure,

Qu’il soit rempli de ta paix.

 

59.3                      Strophe 3

Bientôt, bientôt, dans les cieux,

Jésus, Jésus, tous heureux,

Nous chanterons tes louanges

Et nous dirons ta bonté,

Plus près de toi que les anges

Dans toute l’éternité.

 

 

Série 60 à 69

 

60                  Cantique 60

60.1                      Strophe 1

Il est un sentier de lumière,

De paix et de sécurité,

Qui nous fait traverser la terre,

Le cœur heureux, en liberté.

 

60.2                      Strophe 2

C’est une voie étroite et sainte,

Loin du monde, loin du péché,

Mais d’où l’amour bannit la crainte :

Jésus lui-même y a marché.

 

60.3                      Strophe 3

C’est le sentier que, sur la terre,

Nous ouvrit son immense amour,

Où de sa face la lumière

Plus brillante croît chaque jour.

 

60.4                      Strophe 4

Jusqu’au moment où, vers son trône,

Nous irons, loin de ce bas lieu,

Dans le séjour où tout rayonne

De la gloire du Fils de Dieu.

 

61                  Cantique 61

61.1                      Strophe 1

Il est un roc séculaire

Que Dieu, pour mon cœur lassé,

Comme un abri tutélaire,

Au sein des flots a placé.

 

Refrain :

Mon rocher, ma forteresse,

Mon asile protecteur,

Mon recours dans la détresse,

C’est Jésus le Rédempteur.

 

61.2                      Strophe 2

À mes pieds l’océan gronde,

Le vent siffle autour de moi :

Sur Christ, mon rocher, je fonde

Mon espérance et ma foi.

 

Mon rocher, etc.

 

61.3                      Strophe 3

En vain l’ouragan fait rage

Et nulle clarté ne luit ;

Paisible au sein de l’orage,

J’attends l’aube après la nuit.

 

Mon rocher, etc.

 

61.4                      Strophe 4

Jouet de l’onde agitée,

Cet abri, l’as-tu trouvé ?

Viens, pauvre âme tourmentée.

Au rocher qui m’a sauvé.

 

Mon rocher, etc.

 

62                  Cantique 62

62.1                      Strophe 1

Si vous saviez quel Sauveur je possède !

Il est l’Ami le plus tendre de tous.

Il sympathise, il prie, il intercède.

Oh ! je voudrais qu’il fût aussi pour vous !

 

Refrain :

Mon Sauveur vous aime,

Ah ! cherchez en lui

Votre Ami suprême,

Votre seul appui.

 

62.2                      Strophe 2

Si vous saviez la paix douce et profonde

Que le Sauveur dans mon âme apporta !

Céleste paix que méconnaît le monde,

Elle jaillit pour vous de Golgotha.

 

Mon Sauveur vous aime, etc.

 

62.3                      Strophe 3

Si vous saviez quelle douce espérance

Le Dieu de paix fait rayonner des cieux !

Combien sa voix sait calmer la souffrance,

Et son regard rendre le cœur joyeux !

 

Mon Sauveur vous aime, etc.

 

62.4                      Strophe 4

Quand vous saurez combien Jésus vous aime,

Quand vous saurez combien son joug est doux,

Ne gardez pas ce trésor pour vous-même,

Mais proclamez ce qu’il a fait pour vous !

 

Mon Sauveur vous aime, etc.

 

63                  Cantique 63

63.1                      Strophe 1

Quelques mots à Jésus, oui quelques mots souvent,

Et savoir tout lui dire, oh ! que c’est bienfaisant !

Nos troubles, nos ennuis, souvent nous l’avons vu,

S’apaisent vite après quelques mots à Jésus.

 

63.2                      Strophe 2

Quelques mots à Jésus, quand on est affligé,

Quand on a fait du mal et qu’on en est fâché,

Oui, ces mots de regrets, enfants, n’hésitons plus,

Pour être pardonnés, disons-les à Jésus.

 

63.3                      Strophe 3

Quelques mots à Jésus, au milieu du bonheur,

Lui répéter souvent: Merci, merci, Seigneur !

Voilà ce qui lui plaît, son coeur en est ému ;

Ah! sachons dire ces quelques mots à Jésus !

 

64                  Cantique 64

64.1                      Strophe 1

Tu vins du ciel, Berger fidèle,

Chercher ici-bas tes brebis,

{Leur donner la vie éternelle

Et les conduire au Paradis.} (bis)

 

64.2                      Strophe 2

Pour elles tu laissas ta vie

Et tu les gardes dans ton sein ;

{Au Père ton cœur les confie :

Qui les ravira de sa main ?} (bis)

 

64.3                      Strophe 3

Donne-nous de suivre ta trace,

Écoutant ta voix, ô Jésus !

{Jusqu’au moment où, par ta grâce,

Dans ton ciel nous serons reçus.} (bis)

 

 

65                  Cantique 65

Ancien 59

65.1                      Strophe 1

Chaque jour de ma vie,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Donne-moi, je te prie,

De goûter ta faveur.

 

65.2                      Strophe 2

Dès que le jour commence,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Tiens-moi dans ta présence,

Loin du mal, de l’erreur.

 

65.3                      Strophe 3

Et pendant la journée,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Toi qui me l’as donnée,

Garde mon faible cœur.

 

65.4                      Strophe 4

Puis quand vient la nuit sombre,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Tu me vois dans son ombre,

Et je n’ai point de peur.

 

65.5                      Strophe 5

Qu’ainsi sur cette terre,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Conduit par ta lumière,

Je goûte le bonheur.

 

66                  Cantique 66

Quand Jésus suivit le chemin de la mort,

C’était pour moi, (bis)

Pour me délivrer de mon terrible sort,

Jésus souffrit pour moi.

 

67                  Cantique 67

67.1                      Strophe 1

Une belle patrie,

Rassemble aux cieux,

Pour l’éternelle vie,

Les bienheureux.

Sauvés par la victoire

Du divin Rédempteur,

Comme ils chanteront : Gloire,

Gloire au Sauveur !

 

67.2                      Strophe 2

Le Fils de Dieu lui-même

Vint des hauts cieux

Vers ce séjour suprême

Tourner nos yeux.

Gardons bien la mémoire

De l’amour du Seigneur,

Et déjà disons : Gloire,

Gloire au Sauveur !

 

67.3                      Strophe 3

Jésus, loin de la terre,

Nous ravira ;

Dans la maison du Père,

Il nous prendra.

Oh ! quel bonheur de croire !

Rachetés du Seigneur,

Ensemble chantons : Gloire,

Gloire au Sauveur !

 

68                  Cantique 68

68.1                      Strophe 1

Au delà du ciel bleu, bien loin de cette terre,

Pour nous, jeunes enfants, qui connaissons Jésus,

Il est un doux repos dans la maison du Père,

Où le péché, la mort, la douleur ne sont plus.

 

68.2                      Strophe 2

Au-delà du ciel bleu se trouve une demeure,

Où le Sauveur lui-même un jour nous recevra.

Dans un bonheur parfait nous verrons à toute heure

L’Agneau saint qui pour nous à la mort se livra.

 

68.3                      Strophe 3

Au-delà du ciel bleu, l’Ami le plus fidèle,

Jésus, nous aime et suit notre course ici-bas.

Il nous guide et soutient ; si notre pied chancelle,

Lui-même nous relève et raffermit nos pas.

 

68.4                      Strophe 4

Au-delà du ciel bleu, une sainte couronne,

Une harpe divine aux sons harmonieux,

Un vêtement sans tache où la gloire rayonne,

Sont préparés pour ceux qui marchent vers les cieux.

 

68.5                      Strophe 5

Au-delà du ciel bleu, dans la gloire éternelle,

Ah ! fixons nos regards, arrêtons notre cœur

Sur Jésus, et qu’à lui, dont l’amour nous appelle,

À jamais soient louange, obéissance, honneur !

 

69                  Cantique 69

69.1                      Strophe 1

Les rachetés du Seigneur,

Ô grâce, ô gloire, ô bonheur !

Seront autour du trône.

Voyant l’Agneau divin,

Ils célébreront sans fin

Son amour éternel

Qui resplendit dans le ciel.

 

69.2                      Strophe 2

Ils diront, pleins de ferveur,

« Digne, digne es-tu, Seigneur,

D’être exalté sans cesse ! »

Oh ! qu’ils seront heureux,

Dans les saints parvis des cieux,

Toujours avec Jésus,

Où la mort ne sera plus.

 

69.3                      Strophe 3

Et, dans ce chœur triomphant,

On verra tout jeune enfant

Qui croit à la Parole.

Oui, tous ensemble heureux,

Près du Sauveur glorieux,

Dans l’éternel séjour,

Nous goûterons son amour.

 

 

Série 70 à 80

 

70                  Cantique 70

70.1                      Strophe 1

Cité d’or, ô ville sainte !

Qui foulera tes parvis ?

Qui, dans ta céleste enceinte,

Près de Dieu peut être admis ?

 

70.2                      Strophe 2

Le pécheur, de ses souillures

Dans le sang de Christ lavé,

Seul franchit tes portes pures :

Il est saint, il est sauvé.

 

70.3                      Strophe 3

Remplis d’une sainte allégresse,

En tes murs il entrera ;

De Jésus, de sa tendresse,

À jamais il jouira.

 

70.4                      Strophe 4

Il contemplera la gloire

Du saint Agneau mis à mort ;

Il chantera sa victoire

Dans un éternel transport :

 

70.5                      Strophe 5

« Gloire à celui qui nous aime !

À lui force et majesté !

À Jésus, gloire suprême

Dans toute l’éternité ! »

 

71                  Cantique 71

71.1                      Strophe 1

Bien loin des luttes de la vie,

De la peine et de la douleur,

Se trouve pour l’âme ravie

Un lieu de repos, de bonheur.

Et ma demeure est là ! (bis)

 

71.2                      Strophe 2

Là tout est paix, joie et lumière ;

Des saints c’est l’éternel séjour ;

C’est l’heureuse maison du Père

Où de Jésus brille l’amour.

Et ma demeure est là ! (bis)

 

71.3                      Strophe 3

Et bientôt le Sauveur qui m’aime

M’introduira dans ce saint lieu ;

Là je serai, bonheur suprême !

Avec lui, toujours près de Dieu,

Car ma demeure est là ! (bis)

 

72                  Cantique 72

72.1                      Strophe 1

Dans la pure lumière,

Plus haut que le ciel bleu,

Est la maison du Père,

La demeure de Dieu.

 

72.2                      Strophe 2

Un repos ineffable

Règne dans ce séjour ;

La paix inexprimable

De l’éternel amour.

 

72.3                      Strophe 3

C’est ta présence, ô Père !

Qui remplit ce saint lieu

D’amour et de lumière :

C’est ton repos, ô Dieu !

 

72.4                      Strophe 4

Et c’est là qu’est ma place ;

Dans l’éternel bonheur !

Là me conduit ta grâce,

Ô Jésus, mon Sauveur !

 

72.5                      Strophe 5

À toi rendu semblable,

Je vais bientôt, Seigneur,

Voir ton front adorable

Couronné de splendeur ;

 

72.6                      Strophe 6

Et dans ce lieu de gloire,

Durant l’éternel jour,

Je dirai ta victoire,

Ô Fils du Dieu d’amour !

 

73                  Cantique 73

73.1                      Strophe 1

Il est un pays magnifique,

Sans péché, douleur, ni chagrin,

Où des élus le saint cantique

Vers l’Agneau montera sans fin.

 

Refrain :

Venez tous, venez tous,

Venez dans ce beau pays promis ;

Venez tous, venez tous,

Venez dans le paradis.

 

73.2                      Strophe 2

C’est le pays de la lumière,

Du vrai repos et de la paix ;

C’est là, dans la maison du Père

Que le bonheur règne à jamais.

 

Venez tous, etc.

 

73.3                      Strophe 3

C’est le pays de la promesse

Où Jésus nous introduira,

Où notre cœur, plein d’allégresse,

Avec amour le bénira.

 

Venez tous, etc.

 

74                  Cantique 74

74.1                      Strophe 1

Bien plus près que les anges,

Tout près de notre Dieu,

Nous dirons ses louanges

Dans le céleste lieu.

Nous aurons la couronne,

En mains la harpe d’or,

Vers Jésus, sur son trône,

Nos chants prendront l’essor.

 

74.2                      Strophe 2

Nous n’aurons plus à craindre

Ni peines, ni douleurs ;

Nul sujet de nous plaindre,

Ni de verser des pleurs.

Contemplant tous la face

Du Sauveur plein d’amour,

Nous chanterons sa grâce

Dans l’éternel séjour.

 

74.3                      Strophe 3

Si notre cœur embrasse

Ce destin glorieux,

C’est que Dieu, par sa grâce,

Nous forma pour les cieux.

Ainsi, dès notre enfance,

Servons tous le Sauveur,

Et, remplis d’espérance,

Marchons vers ce bonheur.

 

75                  Cantique 75

75.1                      Strophe 1

Heureux l’enfant qui, sentant sa misère,

Près du Sauveur est venu s’abriter !

Jésus l’accueille et Dieu devient son Père ;

Il est en paix ; rien ne peut l’agiter.

 

75.2                      Strophe 2

Heureux l’enfant qui, marchant sur la trace

Du bon Berger qui se donna pour lui,

Prête l’oreille à la voix de sa grâce :

Il trouve en lui son sûr et ferme appui.

 

75.3                      Strophe 3

Vienne à sonner pour lui la dernière heure,

Il ne craint point : son cœur repose en paix ;

Vers Dieu son Père, en sa sainte demeure,

Heureux enfant, il s’en va pour jamais.

 

76                  Cantique 76

76.1                      Strophe 1

Pourquoi vint-il sur cette terre

Pour partager ici-bas notre sort ?

Pourquoi vint-il dans ce lieu de misère

Pour endurer la souffrance et la mort ?

Pour nous sauver, Jésus laissa la gloire

Qui l’entourait dans la splendeur des cieux ;

Il est venu, Victime expiatoire,

Nous apporter un salut glorieux. (bis)

 

76.2                      Strophe 2

Pourquoi Jésus naît-il dans l’indigence,

Lui, le Très-haut, lui, le Prince de paix,

Au lieu de naître au sein de l’opulence,

Comme le fils d’un roi dans son palais ?

Jésus est né dans une obscure étable

Pour nous montrer, enfants, l’humilité ;

Ce Roi du ciel, ce Sauveur adorable,

Dès son berceau choisit la pauvreté. (bis)

 

76.3                      Strophe 3

Pourquoi Jésus a-t-il, sur cette terre,

Lui, saint et pur, supporté tant de maux ?

Pourquoi fut-il, sur la croix du Calvaire,

Bien qu’innocent, cloué par des bourreaux ?

Il a souffert, mais sa douleur expie

Tous les péchés qui nous fermaient le ciel,

Jésus est mort pour nous donner la vie

Et, près de Dieu, le bonheur éternel. (bis)

 

77                  Cantique 77

77.1                      Strophe 1

Une nacelle, en silence,

Vogue sur un lac d’azur ;

Tout doucement elle avance

Sous un ciel tranquille et pur.

Mais soudain le vent s’élève,

Chassant un nuage noir,

{Et les vagues qu’il soulève

Font trembler, car c’est le soir.} (bis)

 

77.2                      Strophe 2

Grande alors est la détresse

Des voyageurs éperdus ;

Grande est aussi leur faiblesse,

Leur foi ne les soutient plus.

Mais il en est Un qui veille

Sur eux tous, bien qu’endormi,

{Ah ! faudra-t-il qu’on l’éveille !

N’est-il plus leur tendre Ami ?} (bis)

 

77.3                      Strophe 3

Maître, es-tu donc insensible ?

Tu le vois, nous périssons !

Tout miracle t’est possible,

Sauve-nous, nous t’en prions !

D’eux aussitôt il s’approche.

Puis il dit au vent : Tais-toi !

{Et tendrement leur reproche

D’avoir eu si peu de foi.} (bis)

 

77.4                      Strophe 4

Ainsi, souvent dans la vie,

L’orage assombrit nos cœurs ;

Bien que pour nous Jésus prie,

Prêt à calmer nos terreurs.

Comptons mieux sur sa tendresse,

Son cœur ne saurait changer ;

{De ses brebis en détresse,

Il est toujours le Berger.} (bis)

 

78                  Cantique 78

78.1                      Strophe 1

Sur toi je me repose,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Faut-il donc autre chose

Pour un pauvre pécheur ?

Conduit par ta lumière,

Gardé par ton amour,

Vers la maison du Père

Marchant de jour en jour…

 

Refrain :

Sur toi je me repose,

Ô Jésus, mon Sauveur !

Faut-il donc autre chose

Pour un pauvre pécheur ?

 

78.2                      Strophe 2

Au plus fort de l’orage,

Tu te tiens près de moi,

Ranimant mon courage,

Et soutenant ma foi ;

C’est dans ton cœur qui m’aime

Que tu sais me cacher,

En vain Satan lui-même

Voudrait m’en arracher... .

 

Sur toi je me repose, etc.

 

78.3                      Strophe 3

En toi j’ai la victoire,

La paix, la liberté ;

À toi je rendrai gloire

Durant l’éternité !

Si du bonheur qui passe

La source doit tarir,

C’est assez de ta grâce

Pour vivre et pour mourir... .

 

Sur toi je me repose, etc.

 

79                  Cantique 79

79.1                      Strophe 1

Jadis, dans la nuit sombre,

Quelques bergers pieux

Voient resplendir dans l’ombre

Une clarté des cieux.

Du Seigneur c’était l’Ange

Venant en ce séjour

Dire l’histoire étrange

De Christ, de son amour.

 

79.2                      Strophe 2

« C’est un heureux message »,

Dit-il, «  n’ayez pas peur ;

Dans le prochain village

Vous est né le Sauveur ».

Ô merveille ineffable !

Les bergers ont bientôt

Trouvé dans une étable

L’Enfant, Fils du Très-haut.

 

79.3                      Strophe 3

Jésus, rempli de grâce,

Grandit en sainteté,

Marchant devant la face

Du Dieu de vérité.

Il fut constamment sage,

Soumis à ses parents,

Et, durant son jeune âge,

Modèle des enfants.

 

79.4                      Strophe 4

Jésus venait du Père,

En ce triste séjour,

Répandre la lumière,

Manifester l’amour.

Il donnait aux coupables

Le pardon et la paix ;

Vers lui les misérables

Avaient toujours accès.

 

79.5                      Strophe 5

Pris par des mains impures,

Lui, le grand Roi des rois,

Sans défaut, sans souillures,

Est cloué sur la croix.

Mais c’est pour nous qu’il souffre,

Il meurt pour le pécheur ;

Il nous sauve du gouffre

De l’éternel malheur.

 

79.6                      Strophe 6

Par la gloire du Père

Jésus ressuscité

Dans la céleste sphère

Glorieux est monté.

Puissant et divin aide,

Pour nous, dans le saint lien,

Il prie, il intercède,

Sans cesse auprès de Dieu.

 

79.7                      Strophe 7

Du ciel, ceint de lumière,

Jésus va revenir ;

Dans la maison du Père

Il veut nous réunir.

Nous irons voir sa gloire

Au céleste séjour

Et là dire l’histoire

De son divin amour.

 

 

Série 80 à 89

 

80                  Cantique 80

80.1                      Strophe 1

De Canaan, quand verrons-nous

Le céleste rivage ?

Vers le Jourdain, entendez-vous ?

Christ nous appelle tous.

Près de lui, doux partage !

À l’abri de l’orage,

Nous pourrons chanter à jamais

Le cantique de paix.

 

Refrain :

Oh ! quel parfait bonheur !

Quel bonheur ! quel bonheur !

Oh ! quel parfait bonheur !

Après tant de labeur ;

Pour toujours réunie

L’Église, en sa patrie,

Entonnera l’hymne sans fin :

Gloire à l’Agneau divin !

 

80.2                      Strophe 2

Vêtus de blanc, les rachetés

De Christ verront la gloire.

Par sa vertu ressuscités,

Ils diront ses bontés.

Célébrant sa victoire,

Son œuvre expiatoire,

Autour de son trône, avec eux,

Nous lui rendrons nos vœux.

 

Oh ! quel parfait bonheur ! etc.

 

80.3                      Strophe 3

Si dans les cieux, pour un pécheur

Qui vient à repentance,

Les anges saints, d’un même cœur,

Bénissent le Seigneur,

Quelle réjouissance,

Lors de la délivrance

De tout son bien-aimé troupeau

Triomphant du tombeau !

 

Oh ! quel parfait bonheur ! etc.

 

80.4                      Strophe 4

En Canaan, ce beau séjour,

Pays de la promesse,

Rassemblés enfin tous un jour

Par le divin amour,

Nous chanterons sans cesse

L’hymne de l’allégresse,

Qui retentira dans le ciel

Au matin éternel.

 

Oh ! quel parfait bonheur ! etc.

 

80.5                      Strophe 5

De ce grand jour d’éternité,

Quand brillera l’aurore,

Tous consommés dans l’unité

Et dans la charité,

À celui qu’on adore

Nous redirons encore :

Digne est l’Agneau de recevoir

Force, empire et pouvoir !

 

Oh ! quel parfait bonheur ! etc.

 

81                  Cantique 81

81.1                      Strophe 1

Jésus aime les petits ;

Dans ses bras, il les a pris,

Alors que sur le chemin, il allait, faisant du bien.

De sa voix douce, il les presse

De recevoir sa tendresse.

«Oh! merci, merci, Seigneur,

Tu nous aimes, quel bonheur!»

 

81.2                      Strophe 2

Jésus garde les enfants ;

Ses soins pour eux sont touchants ;

Dans leur sommeil ou leurs jeux,

Toujours il veille sur eux.

Sa douce main ne se lasse

De les bénir, quelle grâce !

«Oh ! merci, merci, Seigneur,

Tu nous portes sur ton coeur !»

 

81.3                      Strophe 3

L’enfant même tout petit,

Peut servir Jésus aussi,

Quand il est obéissant,

Soumis, aimable et content ;

Quand joyeusement il donne

Et qu’à son frère il pardonne.

«Daigne augmenter notre ardeur

À te servir, bon Sauveur !»

 

82                  Cantique 82

82.1                      Strophe 1

Je suis petit, mais quelle grâce !

Du bon Berger je suis l’agneau.

Il a voulu me donner place

Tout près de lui dans son troupeau.

Ah ! que je mette, (bis)

Ô bon Sauveur !

Sous ta houlette, (bis)

Mon jeune coeur.

 

82.2                      Strophe 2

Je suis petit, dans la faiblesse :

Jésus ne me délaisse pas.

Objet des soins de sa tendresse,

Il me soutient à chaque pas.

 

Ah ! que je mette, etc.

 

82.3                      Strophe 3

Je suis petit, pourtant ma vie

Est d’un grand prix devant ses yeux,

Car il mourut — grâce infinie ! —

Pour me donner accès aux cieux.

 

Ah ! que je mette, etc.

 

82.4                      Strophe 4

Je suis petit, en sa présence,

À tout jamais, dans ses parvis,

Je chanterai l’amour immense

Du Dieu Sauveur et de son Fils.

 

Ah ! que je mette, etc.

 

83                  Cantique 83

Jésus, mon Sauveur, est puissant

Pour me garder, pour me garder ;

Si mon chemin devient glissant,

Il me sauvera du danger

 

84                  Cantique 84

84.1                      Strophe 1

Le Seigneur m’aime,

Bonheur suprême,

Le Seigneur m’aime, Il est amour !

 

Je redirai toujours :

Le Seigneur m’aime, (bis)

Il est amour !

 

84.2                      Strophe 2

En sacrifice

À la justice,

En sacrifice,

Il vint s’offrir.

 

Je redirai toujours :

Le Seigneur m’aime, (bis)

Il est amour !

 

84.3                      Strophe 3

Le poids immense

De mon offense,

Le poids immense

Tomba sur Lui.

 

Je redirai toujours :

Le Seigneur m’aime, (bis)

Il est amour !

 

84.4                      Strophe 4

À toi la gloire

Et la victoire,

À toi la gloire,

Agneau de Dieu !

 

Je redirai toujours :

Le Seigneur m’aime, (bis)

Il est amour !

 

85                  Cantique 85

85.1                      Strophe 1

Fidèle au conseil divin,

 

D’un coeur ferme et sûr,

À la cour d’un roi païen

Daniel resta pur.

Rappelons-nous aujourd’hui

Ce que fit Daniel

Et soyons tous comme lui

Des témoins du ciel !

 

85.2                      Strophe 2

Épié tout à l’entour

Et malgré la loi,

Il priait trois fois le jour,

Ferme dans sa foi.

Comme Daniel, ayons tous

Un but arrêté

Et maintenons à genoux

Notre fermeté.

 

85.3                      Strophe 3

Calme, au milieu d’ennemis,

Daniel honorait

Sans crainte et sans compromis

Son Dieu qu’il aimait.

Nous aussi, pour le Sauveur,

En son nom si beau,

Sachons montrer la couleur

De notre drapeau !

 

86                  Cantique 86

86.1                      Strophe 1

Comme les vierges, dans la parabole,

Seigneur Jésus, nous sommes endormis !

Beaucoup des tiens, oubliant ta Parole,

Sont devenus du monde les amis.

Mais tous repris dans notre conscience,

À toi Jésus nous crions à genoux !

De notre coeur chasse l’indifférence,

Réveille-nous, Seigneur, réveille-nous !

 

86.2                      Strophe 2

Préoccupés des choses de la terre,

Nous avons tous oublié tant de fois

La chose, ô Dieu, qui seule est nécessaire,

D’être à tes pieds et d’écouter ta voix !

Mais à nos coeurs, ton Esprit fait entendre

Que des hauts cieux déjà revient l’Époux !

Avec ferveur, nous désirons l’attendre :

Réveille-nous, Seigneur, réveille-nous !

 

86.3                      Strophe 3

Hélas ! caché dans une aride terre,

Plus d’un talent, Seigneur n’a rien produit !

Autour de nous, notre faible lumière

N’a pas brillé pour éclairer la nuit.

Mais nous voulons, pendant la dernière heure,

Porter du fruit pour toi, travailler tous,

Jusqu’au moment d’entrer dans ta demeure.

Réveille-nous, Seigneur, réveille-nous !

 

87                  Cantique 87

Blessé pour moi, (bis)

Oui, sur la croix,

Il fut blessé pour moi !

Tous mes péchés devant Dieu ne sont plus,

Tous effacés par le sang de Jésus.

 

88                  Cantique 88

Sa grâce me suffit, (bis)

Car dans ma faiblesse,

Sa force s’accomplit,

 

89                  Cantique 89

Psaume 119:18

 

Ouvre mes yeux, (bis)

Et je verrai les merveilles

Qui sont dans ta loi. (bis)

 

 

Série 90 à 99

 

90                  Cantique 90

Ésaïe 43:1

 

Ne crains pas, car je t’ai racheté ;

Par ton nom je rai appelé,

Ne crains pas, tu es à moi ! (bis)

 

91                  Cantique 91

Matthieu 11:28, 29, 30

 

«Venez à Moi», nous dit Jésus ;

«Prenez mon joug sur vous,

Apprenez de moi,

Car mon joug est aisé

Et mon fardeau léger».

 

92                  Cantique 92

Matthieu 19:14

 

Laissez venir à moi

Les petits enfants,

Et ne les empêchez pas ;

Car à de tels est le royaume

Des cieux, des cieux.

 

93                  Cantique 93

Romains 6:23

 

Les gages du péché,

C’est la mort, (bis)

Mais le don gratuit de Dieu, de Dieu, c’est la vie éternelle

En Jésus-Christ notre Seigneur. (bis)

 

94                  Cantique 94

Jean 3:16

 

Car Dieu a tant aimé la monde,

Qu’il a donné son Fils unique,

Afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, ne périsse pas,

Mais qu’il ait la vie éternelle.

 

95                  Cantique 95

Actes 16. 30, 31

 

Que dois-je faire pour être sauvé ? (bis)

Crois au Seigneur Jésus, (bis)

Et tu seras sauvé !

Oui, crois au Seigneur Jésus,

Et tu seras sauvé !

 

96                  Cantique 96

Hébr. 10:37 Apoc. 22:20

 

Encore un peu de temps,

Et celui qui vient viendra ;

Car il ne tardera pas !

Amen, viens, Seigneur Jésus ! (bis)

 

97                  Cantique 97

97.1                      Strophe 1

Par grâce vous êtes sauvés. (bis)

Cela ne vient pas de vous,

Mais c’est le don de Dieu. (bis)

 

97.2                      Strophe 2

Non point par les œuvres sauvés, (bis)

Mais par la foi (bis),

Pour ne pas vous glorifier,

Par grâce vous êtes sauvés.

 

98                  Cantique 98

1 Pierre 3. 18

 

Christ a souffert une fois pour les péchés,

Christ a souffert pour les péchés,

Lui, le juste,

Pour nous injustes,

Afin de nous amener à Dieu.

 

99                  Cantique 99

1 Jean 1:9

 

Si nous confessons nos péchés,

Il est fidèle et juste

Pour nous pardonner nos péchés, nos péchés,

Et nous purifier de toute iniquité.

 

 

 

100             TABLE DES MATIÈRES

 

À Jésus-Christ chantons un saint cantique  36

Au delà du ciel bleu  68

Aux enfants de votre âge  20

Avançons-nous joyeux, toujours joyeux  52

Bien loin des luttes de la vie  71

Bien plus près que les anges  74

Blessé pour moi, blessé pour moi  87

Bon Sauveur, Berger fidèle  6

Car Dieu a tant aimé le monde (Jean 3.16)  94

C’est Dieu qui nous aime  55

C’est encor temps !  28

Chantons, chantons sans cesse  37

Chaque jour de ma vie  65

Christ a souffert (1 Pierre 3.18) 98

Cité d’or, ô ville sainte !  70

Comme les vierges, dans la parabole  86

Connais-tu le bon Berger ?  15

Dans la pure lumière  72

De Canaan quand verrons-nous  80

De Dieu la parole  1

Dieu nous accorde ces instants  2 Î

Écoutez tous une bonne nouvelle  34

Encore un peu de temps (Hébreux 10.37)  96

Enfant, le connais-tu, le bien-aimé du Père 22

Enfants, célébrons du Sauveur  30

Enfants, il est une fête  19

En quittant l’école  4

Être un agneau  25

Fidèle au conseil divin  85

35 Gloire à Dieu ! force, puissance 

Heureux celui qui n’aspire  43

Heureux l’enfant qui, sentant sa misère  75

Il est un pays magnifique  73

Il est un roc séculaire  61

Il est un sentier de lumière  60

Jadis, dans la nuit sombre  79

J’ai deux petits yeux  11

J’aime écouter le beau récit  53

J’entends, j’entends ! Quel bonheur !  59

Je suis petit, mais quelle grâce !  82

Jésus aime les petits  81

Jésus est notre ami suprême  56

Jésus frappe à votre porte  7

Jésus m’aime, Moi petit  49

Jésus ! mon Fort et mon Rocher  50

Jésus, mon Sauveur, est puissant  83

Laissez venir à moi (Matthieu 19.14)  92

Le bonheur, la paix que Jésus donne  44

Le Seigneur Jésus invite  21

Le Seigneur m’aime, Bonheur suprême  84

Le Seigneur nous appelle  29

Les gages du péché (Romains 6.23)  93

Les rachetés du Seigneur  69

Louons de tout notre coeur  31

Louons Jésus par qui Dieu nous pardonne !  39

Maître débonnaire  12

Mon coeur joyeux, plein d’espérance  47

Ne crains pas, car je t’ai racheté (Esaïe 43.1)  90

Nous t’adorons, Seigneur de gloire  40

Nul enfant n’est trop petit  16

Oh ! fais que je t’aime  10

Oh ! quelle paix parfaite  51

Oh ! que ton nom, Sauveur fidèle  38

0 Seigneur ! bénis la parole  5

Oui, le souverain bien-être  48

Ouvre mes yeux (Psaume 119.18)  89

O vous qui n’avez pas la paix !  24

Par grâce vous êtes sauvés (Ephésiens 2.8)  97

Petit enfant, Jésus t’appelle  18

Pour moi l’aurore d’un nouveau jour  9

Pourquoi Jésus vint-il sur cette terre  76

Quand Jésus suivit le chemin de la mort  66

Que dois-je faire pour être sauvé ? (Actes 16.30) . 95

Quel autre ai-je aux cieux  45

Quelques mots à Jésus  63

Qui donc soutiendra ma faiblesse  42

Sa grâce me suffit  88

Sauveur plein de tendresse  3

Seigneur Jésus, en toi j’espère  13

Seigneur, par ta sagesse  8

Seigneur ! sanctifie nos jours, nos moments 14

Servons tous dès notre enfance  41

Si nous confessons nos péchés (1 Jean 1.9)  99

Si vous saviez quel Sauveur je possède !  62

Suivez, suivez l’Agneau  32

Sur toi je me repose  78

T’aimer, Jésus, te connaître  46

Tel que je suis, sans rien à moi  57

Tous les matins, tous les soirs  26

Tout entier pour Jésus-Christ  54

Tu vins du ciel, Berger fidèle  64

 

 

Une belle patrie rassemble aux cieux  67

Une bonne nouvelle descend des cieux  33

Une nacelle, en silence  77

Venez à moi (Matthieu 11.28)  91

Venez au Prince de la vie  17 23

Venez au Sauveur qui vous aime  58

Vers le ciel ! Vers le ciel !  27

Viens à Jésus : Il t’appelle